grande-bretagne

Les ministres anglais désavouent Gordon Brown sur la question de l'avortement

Peu après l’annonce par Gordon Brown (photo ci-contre), premier ministre anglais, de son désaccord concernant la réduction du délai d’avorter en Grand Bretagne, sept de ses ministres ont pris la position inverse, rejoignant ainsi 200 députés anglais (estimation du Times). Le vote de jeudi risque d’être serré, avec beaucoup d’abstentions.

L'Irlande du nord s'unifie encore une fois contre l'avortement

Les représentants des Eglises chrétiennes ont demandé à tous les députés anglais de ne pas étendre la légalisation de l’avortement à l’Irlande du Nord. Une extension qui fait partie de l’un des amendements qui vont être discutés et votés bientôt au parlement anglais. Le cardinal catholique Seàn Bradu, le révérend Roy Cooper pour les méthodistes, John Finaly pour les protestants, et enfin l’archevêque anglican Alan Harper ont en effet demandé à ce que la décision ne soit prise que par l’Assemblée de l’Irlande du Nord, et non par les députés anglais. Une assemblée largement opposée à l’avortement.

Irlande du Nord : les partis unanimes sur la question de l'avortement

Fait unique dans l'histoire, les partis d'Irlande du nord ont parlé unanimement sur la question de l'avortement. Les leaders des quatres grands partis ont écrit aux députés anglais pour leur signifier leur refus de voire l'extension de la loi légalisant l'avortement à l'Irlande du Nord.

Proposition de loi pour limiter le délai d’avorter en Grande Bretagne

La députée Tory Nadine Dorries (photo ci-contre) a lancé le mouvement d’un projet de loi visant à limiter le délai légal anglais pour aller avorter de 24 à 20 semaines. L’Angleterre avait déjà réduit le délai légal de 28 à 24 semaine en 1990.

Syndicate content